Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enfant de Novembre

Enfant de Novembre

Bienvenue sur le blog de ToF', une escale dans sa balade labyrinthique.


Le Grand Plume (1)

Publié par EnfantdeNovembre sur 27 Février 2011, 16:29pm

Catégories : #Trucs longs

Fiction plum'artienne

 

http://legrandplume.jimdo.com/

 

Un soleil d'avant-printemps éblouissait les rues et les rubriques du Plum'Art en ce samedi soir de fête. Tous étaient prêts pour la deuxième cérémonie des Plum'Art Awards. Officiellement du moins. Car rien n'est simple au doux pays des plumes noires.

La place du même nom brillait de mille projecteurs. En son centre avait été élevée une scène digne d'accueillir les plus grandes rock-star de la planète. Les musiciens répétaient leurs jingles destinés à ponctuer les grands moments de la soirée. Gageons qu'elle n'en manquerait pas. Soudain se mit à monter sur scène le présentateur de la soirée, Sacamot, muni d'un chapeau de paille. Il fit des vocalises. Les quelques témoins sur la place publique craignirent une chanson de lui dans la soirée.

Non loin, à l'hotel La Volaille, la réception semblait être débordée. L'arrivée plus tôt que prévue de certains des nominés avait chamboulé toute l'organisation du personnel réputé comme étant de grande qualité. Devant l’hôtel, c'est d'une vieille dodoche essouflée et conduite par Lamusegirl, laquelle rageait d'avoir dû hypothéquer son dernier bolide suite à un imprévu fiscal (rançon de la gloire?), que sortirent en trombe Picoti, Cally Méreaux et Eifeilo. Tous quatre débarquèrent dans l'hotel, munis de valises, sacs et autres gadgets de mondanité passagère. Un groom, qui tapa dans l’œil de la jeune Picote, les conduit à leurs chambres:

- Alors voici pour vous, Madoum’zelle Picotine! Vous serez avec Dame Lamousegueule, un lit pour chacoune.
- Dites donc, mon petit
, s’indigna Lamusegirl; on vous avait bien précisé, je suppose, que nous étions des femmes formées, avec la corpulence d’une femme, si vous voyez c’que j’veux dire! Comment s’fesse-t-il que les lits soient si petits?
- Mais Dam’…
- Na na na na na! Allez me chercher le responsable, s’il vous plaît!


- Non mais vous avez vu ça! La taille de nos lits…
- Moi, j’aimerais déjà voir ma chambre
, répondit Eifeilo, un peu ensommeillé par le voyage pourtant fort mouvementé, entre panne d‘essence et les Stooges dans la boîte audio…

Le groom revint avec le responsable qui assura que des lits plus grands allaient peut-être être livrés dans la soirée.

- Comment ça, « peut-être »?, s’offusqua Lamusegirl, mains posées sur les hanches, bras pliés.
- Nous avons d’autres priorités, Madame !
- Je l’crois pas! Non mais je l’crois pas!


Le responsable la fit taire d’un geste efféminé de la main virevoltante, faisant loucher Lamusegirl, avant d’indiquer à Eifeilo et Cally Méreaux leur chambre juste à côté.

- Heu… là il doit y avoir erreur, M’sieur!, protesta Cally, soudainement rouge aux pommettes.
- Vous avez des idées crapuleuses, vous, plaisanta Eifeilo en pointant gentiment son index vers le responsable.

Aucun d’entre eux ne réussit à obtenir gain de cause, les lits ne furent pas apportés, et Lamusegirl se plaignit de nouveau:

- Avec les lits qu’on a et la nuit qu’on va passer après la fête, y’a intérêt à c’que j’reparte avec deux ou trois trophées!

(Ce trophée avait beaucoup de valeur; baptisé "Le Grand Plume", la volaille toute de métal et d'aluminium représentait la fierté du Plum'Art, et chaque volaille gagnée était une victoire pour tous les plum'artistes. )

Picoti ne l’écoutait pas, elle chantonnait « Imagine » sous la douche en s’interrogeant sur la tenue adéquate à porter.

Dans la chambre d’à côté, Eifeilo rassura Cally qu’il ne se passerait rien entre eux pendant la nuit, même bourrés, et que de toute façon, ils n’auraient sans doute pas de nuit: Eifeilo comptait bien emmener ses amis en boîte après la cérémonie.

L’heure fatidique approchait à grands pas, et nos quatre compères s’étonnaient de l’absence de leurs amis.

- J’espère qu’ils seront là à temps pour le début de la cérémonie, souhaita Picoti d’une voix inquiète.

 

Commenter cet article

EnfantdeNovembre 27/02/2011 18:20



A mes amis du Plum' ...



Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents