Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enfant de Novembre

Enfant de Novembre

Bienvenue sur le blog de ToF', une escale dans sa balade labyrinthique.


Gorgon

Publié par EnfantdeNovembre sur 23 Juin 2010, 21:39pm

Catégories : #TOF' joue à l'écriture...

 

Texte initialement écrit pour le mag 7 avorté, "La terreur du grognement"


Comme Monsu Desiderio, beaucoup m’ont su des idées noires. Mais en matière de grognement, je m'y adonne à présent avec toute le noviciat qui me caractérise!

Dans les moments de creux, souvent entre les bosses décharnées, parfois charnelles, j'agite l'éventail de mes orteils et me fais la belle du monstre en saisissant mon glaive... Ma plume.

Au moment même où je découvre mon existence parallèle, où je suis l'Abbé Tof impliqué dans des recherches rurographiques en Soane-et-Loire *, je rumine des idées maintes fois moulinées sur l'hybridation de mon être, sur la féminité de mes hormones et sur la chimérisation de mon existence.

Les cloches ont sonné, je suis plein encore de chocolat aux addictifs sur la surface de ma dentition . « Nous ne croyons plus aux monstres, comme nous ne croyons plus au réel; nous avons tort! » dit Marcel Brion. Le chocolat est de métal, et bientôt, par voie d'alchimie évidente, je serai Sphinx, Sirène ou Gorgone, à me lamenter sur mes hérésies incontrôlées que je confesserai face au bateau-cygne de Bosch ou à la "victime-reine" de Leonor Fini.

Je me servirai du dit "Jheronymus" en guise de miroir, en me tirant la langue avec toute ma terreur enfantine. Je projetterai mon corps nu légèrement schielisé sur la toile et l'impression ratée des couleurs ne m'empêchera pas de ressentir le désordre monstrueux, comme une carpe mutante d'un étang pour enfants.

Me voir en monstre que j’aurai solennellement accroché au mur de mon vivarium de petit phasme, me procurera émotions et sentiments contradictoires exprimés de manière autistique, efféminée et pleine de visions flouées. De cela je n’aurai honte. Je m’efforcerai de contempler toute l’horreur qui me caractérise, m’attire et me répulse, pour finalement bander, les yeux ouverts comme un Gremlins.

Je m'honore déjà des qualités requises, même s'il me reste à arranger quelque détail, dont l'époque. Je suis mal situé sur la frise. Je me trouve à l'origine avant le XIXème siècle, forcément avant, au temps où le monstre dérangeait encore, où pêché voulait dire quelque chose. Amen! Bref, je me situe bien avant cet embourgeoisement généralisé où le rationalisme se voit érigé en nouvelle idole et scientisme en nouveau dieu jusqu'à nausée .

Avant la métamorphose, il y a la mue. Avant le monstre, il y a le moi.

Je suis grognon, je suis Gorgon. Et vous de pierre !



* http://cloches71.over-blog.com/

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents