Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enfant de Novembre

Enfant de Novembre

Bienvenue sur le blog de ToF', une escale dans sa balade labyrinthique.


Ronds de fumée (2)

Publié par EnfantdeNovembre sur 17 Avril 2009, 02:12am

Catégories : #Ronds de fumée


Sur fond de musique expérimentale, A.n.K.h « Pretium Doloris»*, je médite sur mon souffle encore trop saccadé, les dernières particules du brouillard goudronné continuant à remuer mon angoisse diffuse. 

Je me prépare à boire l’air pour une inspiration plus profonde, une expiration prolongée, et faire des ronds capables de refléter ce qui s’exprime « là-haut », dans le cerveau, autrement que par les mots.

 

Un rond de fumée. 

Illuminé par les lueurs de la nuit, il est une auréole qu’un ange a perdu dans sa descente aux envers. Ange à la place de l’ange n’étant pas mon ambition, je me garde au préalable de toute réaction. A deux doigts d’user d’un glaive pour briser l’auréole, j’opte au final pour une action plus folle: je sors de nouveau mon spectre, et j’accule sur les ronds d’mes affects. Mais j’entends une voix répugnée: c’est un ange que j’ai dû par mégarde « arroser »… Un rond pair, un rond passe…

 

Un rond de fumée.

Un œil de Judas. Un œil intrusif, omniprésent. Le vide ambigu du regard, assombrit tout à coup l’air ambiant. Mauvais œil qui me glace le sang, et qui n’a rien à faire là. Sans doute des relents de l’angoisse de carbone, une Figure d’ombre d’antan se cramponne, et j’ai beau me débattre, certaines voix résonnent, et cet œil m’empoisonne… Un couteau sous la main, je le crève et l’éclate, et du rond de fumée coule l’eau écarlate. 

 

Un rond de fumée.

Le contour arrondi d’une Lune sur laquelle je pose mes chagrins. Une lune qui fume, qui hume ma brume, comme attisée par les mille soleils restants qui lui tournent autour. Mille ronds de fumée éclatants, brûlants, éblouissants. Je sais cette lune assez résistante pour ne pas succomber à la combustion immédiate, et je m’arme d’un sang froid vacillant pour y protéger les chagrins déposés. Je ne veux pas qu’ils brûlent, car je compte les enrouler dans une bulle… qu’il me faudra éclater. Obligé!

 

Un rond de fumée. 

Celui-ci est particulièrement réussi! Il se trouve en proue d’un autre rond, et l’air leur permet de se décloisonner, de sorte qu’ils forment un 8 , pour finalement se muer en spirale. Je reste « émerbullé » , clin d’œil à l’Amie Aziyadé, par cette métaphore de ma vie… Une vie en spirale(s), à tenter de redresser tant bien que mal l’ « Horizontale » sur une diagonale potable.  

 

Un rond de fumée.

J’y fais passer un doigt, que je commence à faire pivoter. Tentant de manier le rond de fumée comme un cerceau, je finis les yeux en toupie qui me montent au cerveau. Salaud!

 

Extinction des expirations. Exténuation du souffle. Le sommeil assommant, je repose légèrement ma tête, prenant soin de ne point traverser le traversin que je crois lui aussi de fumée.

 

* http://www.deezer.com/fr/music/a-n-k-h#music/a-n-k-h/pretium-doloris-440982

 



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents