Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enfant de Novembre

Enfant de Novembre

Bienvenue sur le blog de ToF', une escale dans sa balade labyrinthique.


Confusion des temps

Publié par EnfantdeNovembre sur 2 Novembre 2008, 15:54pm

Catégories : #Rêves














Cellules souches dans la moelle osseuse.
Crédits : www.rds-online.org.uk



J'ai fait un rêve l'autre nuit...

Ce qu'il y a de fréquent dans les rêves, c'est ce mélange des temps et des espaces qui nous révèlent implicitement des rapports de causalité insoupçonnables jusqu'alors...

Ce qu'il y a de fou également, ce sont ces mots qui s'imposent à nous au réveil, ou plutôt au demi-réveil. Et alors, il faut immédiatement les écrire, sans quoi ils glissent et prennent la fuite, nous laissant à nouveau orphelins d'un début de solution auparavant tant espéré...


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Ma jambe tremblait, sans plus pouvoir avancer, paralysée d une ataxie sans nom et d’une primante déprime, jusqu’à hypertrophie des abeilles de mon cœur et atrophie des grenouilles qui, sauvages, sautaient dans ma jambe.
Je courais en toute innocence dans le quartier de mon enfance, avec mon corps d’aujourd’hui, ma jambe ne résista pas au choc du décalage entre les deux anatomies corporelles simultanées. Confusion des temps. Comme un trac fou avant l’entrée en scène pour une récitation d’un pauvre cours d’histoire face à la prof récalcitrante, mon genou vibrait de toutes les ondes malades, perturbé dans son endurance, et me fit courir les jambes presque collées, paraplégiques. Je m’effondrais à l’entrée d’une salle de restaurant où se tenait un colloque. Humiliation supplémentaire.
Une amie d’aujourdhui se trouvait derrière moi, manifestant avec d’autres pour de nouveaux acquis sociaux. Je l’appela, ne pouvant plus me relever, je me laissais souffler le petit doigt, seul remède selon elle pour que je puisse repartir. En effet, ma jambe redevint légère à mesure que mon amie soufflait sur mon doigt.
Téléporté dans une immense salle remplie d’enfants prenant leur goûter et surveillés par la maîtresse de mes premiers traumas, je fis mon job actuel , avant de redevenir face à l’insultante l’enfant minable que j’étais à ses yeux.
Je m’assis et mangea ma brioche, tandis qu’à la télé Barak Obama citait du Nietzsche.

Commenter cet article

stéphanie 04/11/2008 18:53

si si, je continuerai de flatter ton ego. Vive l'égo ! Vive toi !

stéphanie 03/11/2008 10:46

Qu'ajouter ? Le talent à l'état pur

EnfantdeNovembre 04/11/2008 16:58


Ne flatte pas trop mon égo...;)
Merci de tes visites régulières.


eva baila 03/11/2008 07:47

As-tu compris ton rêve ? Te faut-il une séance d'interprétation (je suis très forte à ce jeu...) eva.

EnfantdeNovembre 04/11/2008 17:01


Tendance freudienne? Lacanienne? Eva Bailienne?
En privé, je ne suis pas contre...;)


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents