Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Enfant de Novembre

Enfant de Novembre

Bienvenue sur le blog de ToF', une escale dans sa balade labyrinthique.


Afrique de lui

Publié par TOF'EnfantdeNovembre sur 4 Août 2008, 18:16pm

Catégories : #TOF' aime...







Parce que j'ai lu d'abord ce magnifique poème, "Afrique de moi", qui m'a vraiment touché, j'ai continué à lire ses autres textes en y laissant quelques modestes commentaires... Pas sur tous.

Il s'appelle Beegy Yikson. Il a 19 ans et j'ai eu un coup de coeur pour ce qu'il écrit, donc pour lui.
Le ton de Beegy me fait penser à celui du poète Léopold Sédar Senghor, qui a imaginé le concept de "négritude"... Dans une certaine mesure, il y a quelque chose de très fort, et d'aussi bouleversant tant dans la poésie de Senghor que dans celle du jeune Beegy.

Je vous laisse ici quelques vers de Senghor avant de vous faire partager ceux de Beegy.
******************************
Femme noire

Femme nue, femme noire
Vêtue de ta couleur qui est vie, de ta forme qui est beauté!
J'ai grandi à ton ombre; la douceur de tes mains bandait mes yeux.
Et voilà qu'au coeur de l'Ete et de Midi, je te découvre, Terre Promise, du haut d'un haut col calciné
Et ta beauté me foudroie en plein coeur, comme l'éclair d'un aigle.

Femme nue, femme obscure
Fruit mûr à la chair ferme, sombres extases du vin noir, bouche qui fais lyrique ma bouche
Savane aux horizons purs, savane qui frémis aux caresses ferventes du Vent d'Est

Tamtam sculpté, tamtam tendu qui grondes sous les doigts du vainqueur
Ta voix grave de contralto est le chant spirituel de l'Aimée.
(...)
L.Sédar Senghor, Chants d'Ombre, 1945























******************************

Afrique de moi

AFRIQUE DE MOI

Afrique de mes origines
Afrique ma source
Afrique mon sang.

Du fond de la carcasse de mon vieux cœur,
Je te pleure,
Afrique de moi.

Afrique en détresse
Afrique des infinies tristesses
Afrique déchirée
Afrique frustrée,
De ta souffrance,
De ton mal,
Mes larmes sont pleines.

Que de visages,
Durcis par le manque de CFA.
Que de ventres, vibrant de faim,
Que d’âmes vivantes,
Fouettées par tes caprices.
D’orphelins,
De veuves,
Et de veufs,
Maudissant ta bosse
Grossissant à chaque génération.
Que de personnes,
Embrasées par les flammes de la vengeance
Que de morts,
Disparus, dans tes sombres entrailles
Sans honneur.

Que de <<génocides>>
Se sont vidés de leurs essences
Sur ta ténébreuse peau, sans ADIEU !
De mutilés,
Dégueulant goulûment la vie, sans retenue.

Afrique !
Afrique !
Tu nous dois ce mouvement,
Qu’attends-tu ?
Pour crier NON !

Et le faire.

AFRIQUE LEVE TOI… … …

ET montre-nous,
Ces histoires absorbées
Qui te gonflent le gosier !


Beegy Yikson










Pour retrouver d'autres poémes de Beegy, cliquez ici: link

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Léna 03/09/2008 16:36

Merci pour Beegy. C'est un grand poète.
Bises à toi, Tof

eva baila 05/08/2008 09:07

Beegy, Afrique se lèvera ! l'Europe est en décadence, proche est le jour de justice... Merci à Christof'

TOF'EnfantdeNovembre 08/08/2008 15:27


Merci à toi pour ta visite. La décadence de l'Europe annonce-t-elle par là-même le jour de justice pour l'Afrique? Tu soulèves des interrogations interessantes.
A bientôt Eva-Volant...


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents